Galerie médias

Vidéo de sensibilisation

Vidéo de sensibilisation de l'AQPS

Bell cause pour la cause

Le 12 février, on cause pour la cause. Dans le cadre de la journée Bell Cause pour la cause, Bell remettra 5 ¢ de plus à des organismes qui viennent en aide aux millions de Canadiens qui sont touchés par la maladie mentale pour chaque : 1 Message texte envoyé* 2 Appel interurbain effectué* 3 Tweet mentionnant #BellCause 4 Partage de l'image Bell Cause pour la cause sur Facebook

www.portaillaguilde.com

www.portaillaguilde.com Nouveau portail web dédié à la jeunesse Une initiative de la Table de concertation intersectorielle jeunesse de la Vallée-de-l’Or. Une tonne d’informations pour les parents, les enfants et les adolescents. CONCOURS Participez à notre sondage sur le site avant le 6 décembre et courez la chance de vous mériter une tablette Asus Transformer 32 Go * Une gracieuseté de:Meubles Branchaud * Le concours est réservé aux 12 ans et plus.

"Je nage pour la vie!" est un succès

"Je nage pour la vie!" est un succès Alex Drouin Actualités sportives - Publié le 17 avril 2011 à 17:53 L’organisateur du défi "Je nage pour la vie!", Daniel Burke, une activité aquatique qui tentait de sensibiliser les gens à la prévention du suicide, espérait 74 participants. Au total, c’est 90 personnes qui étaient au rendez-vous. «On a récolté autour de 5000$ avec cet événement, mais l’important c’est de sensibiliser les gens. Si on a réussi à sensibiliser une personne, alors on aura réussi notre mission. », a indiqué l’organisateur de l’événement, Daniel Burke, bien connu de la région pour ses participations à quelques triathlons. Les braves devaient, en équipe, se relayer pour nager 250km à la piscine de la Polyvalente Le Carrefour le 16 avril dernier. Ils ont nagé durant cinq heures pour réussir cet exploit. Certains ont nagé huit, neuf, dix kilomètres… le triathlonien a nagé 13 km. «Les distances parcourues n’ont pas vraiment d’importance. À côté de moi dans la piscine, il y avait une petite fille, elle devait avoir sept ou huit ans, elle n’a peut-être pas nagé pendant cinq heures, mais elle était dans l’eau du début à la fin est c’est ce qui compte.» L’événement a pu compter sur l’appui de certains nageurs des Marsouins de Val-d’Or dont Raphaël Bossé qui a parcouru 14 km. «Tout a été sur des roulettes» Cette année, l’activité s’est déroulée dans quatre différentes piscines de la province, deux à Lévis, l’une à Montmagny et l’autre à Val-d’Or. Il s’agissait de la première année que Val-d’Or participait à l’évènement. Le triathlonien avait déjà participé au premier "Je nage pour la vie!" qui avait lieu à Lévis en 2010. «Je savais dans quoi je m’embarquais en organisant cet événement. Habituellement, dans ce genre d’activité, on reçoit quelques critiques positives, mais tout a été sur des roulettes», a lancé M. Burke. Les suicides à Lac-Simon le secouent «C’est après la vague de suicide à Lac-Simon en 2009 que je me suis dit qu’il fallait faire quelque chose pour sensibiliser les gens à cette situation», explique-t-il. Puis, usant de certains de ses contacts dans le milieu sportif, il a organisé cette première édition qui devrait revenir l’année prochaine. «Bientôt, c’est tout le Québec qu’on fera nager pour cet événement!» Source: http://lechoabitibien.canoe.ca/webapp/sitepages/content.asp?contentid=187067&id=214&classif=Sports

Capsule Vidéo du Regroupement des Centres de prévention suicide de l'Abitibi-Témiscamingue

Cette capsule vidéo aborde les mythes et réalités en prévention suicide, les services offerts par le Regroupement des Centres de prévention suicide de l'Abitibi-Témiscamingue ainsi que la formation Sentinelle en prévention suicide. Pour plus d'information, contactez votre Centre de prévention du suicide, près de chez vous.

Statistique "Ajouter ma voix"

Ajouter ma voix veut rassembler les individus préoccupés par la problématique du suicide. Parce que nous souhaitons réunir ceux et celles qui désirent voir le suicide diminuer dans nos communautés, nous vous invitons à vous joindre à nous. Nous espérons que vous puissiez vous engager à votre mesure à la prévention du suicide. Participez en signant la déclaration de solidarité, en initiant une levée de fonds, en discutant avec vos voisins. Ainsi, vous rejoindrez des milliers d'autres personnes préoccupées par le suicide et croyant qu'ensemble, nous sommes une partie de la solution. Voici donc les statistiques de l'Abitibi, par rapport au reste du Quebec. Félicitation pour cette engagement!! Nous vous encourageons à en parler a vos proches pour que tous signent cette belle déclaration. Pour que le Québec entier affirme que le suicide n'est pas une option!

Article journal "Barrage routier"


Article dans le journal "Nagethon"


article dans le journal "Abitibi Express": Les jeunes ajoutent leur voix contre le suicide


Les jeunes ajoutent leur voix contre le suicide

Le Forum jeunesse de l’Abitibi-Témiscamingue (FJAT) ajoute sa voix à celle de ceux qui veulent que le suicide ne soit plus une option au Québec et invite la population de la région à faire de même. Sujets : Association québécoise de prévention du suicide , Québec Même que sa proposition devant les délégués des autres forums jeunesse régionaux du Québec a fait boule de neige et ceux-ci ont aussi adhéré au projet Ajouter ma voix de l’Association québécoise de prévention du suicide (AQPS). Il s’agit ici de signer la Déclaration pour la prévention du suicide, au http://www.ajoutermavoix.com. «C’est une démarche qui est partie d’ici, explique Valérie Lemay, du FJAT. Un de nos anciens administrateurs avait perdu un frère par suicide et il était toujours là pour nous rappeler la détresse psychologique des jeunes et le suicide. Ça m’avait marquée à mon arrivée, en 2007, et on a toujours cherché une façon de poser un geste. «On a donc appelé l’AQPS pour voir ce qu’on pourrait faire, parce que nous ne sommes pas des intervenants, poursuit-elle. Toutes les régions du Québec sont touchées. On veut être des agents de changement. Alors, concrètement, on a signé la déclaration. Le suicide n’est pas une option. Les gens ne veulent pas se tuer, ils veulent tuer la souffrance. On souhaite enrayer ce fléau au Québec.» Valérie Lemay espère qu’outre les forums jeunesse régionaux, d’autres organismes emboîteront le pas, tant au niveau local, régional que national. «On souhaite une contamination positive», image celle qui est agréablement étonnée de la grande visibilité que la prise de position des forums jeunesse a reçue dans les médias partout au Québec. Si vous avez besoin d'aide ou si vous êtes inquiet pour l'un de vos proches, des ressources compétentes de votre région sont disponibles 24 h sur 24, 7 jours sur 7 via la ligne d'intervention gratuite 1 866-APPELLE. Source: http://www.abitibiexpress.ca/Societe/Sante/2010-12-02/article-2012018/Les-jeunes-%26lt%3Bem%26gt%3Bajoutent-leur-voix%26lt%3B-em%26gt%3B-contre-le-suicide/1

Evaluez votre écoute

Grâce à ce petit questionnaire inoffensif et non scientifique, vous pourrez évaluer votre style d'écoute. Les principes et qualités de l'écoute sont également détaillés à la fin du document.